Les voeux du doyen en fin de mandat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des communautés animées par l’Esprit de paix et d’amour.

Les vœux du doyen en fin de mandat.

 

Octobre 2009, je venais d’arriver à Barvaux et vous adressai par « les Echos de nos clochers » ma première salutation. Dix années durant, nous avons partagé les joies et les peines de nos routes humaines et chrétiennes. Le temps est venu de nous séparer. Je poursuis la longue itinérance qui a caractérisé ma vie. « Vita in motu » disaient les Romains ! La vie s’exprime dans le mouvement.

C’est pour moi, chères lectrices et chers lecteurs, une heureuse opportunité de vous exprimer du fond du cœur ma reconnaissance pour m’avoir permis d’accomplir ma mission parmi vous. Lorsque je vins à Barvaux, j’étais le deuxième prêtre africain à être nommé doyen dans le diocèse de Namur, le troisième dans toute la Belgique ! Vous l’avez accepté sportivement. Cela vous honore ! Je demande pardon à ceux que j’aurais offensés par mes prises (ou non prises) de décision.

Je puis me réjouir car je pars sans laisser de dette, si non celle de l’amour (Rom 13,8) et ce sont deux prêtres qui vont me remplacer. Il était temps que je parte pour que vous ayez de nouveau quatre desservants dans la commune de Durbuy, une exception de nos jours ! Cependant, à mon départ, Barvaux va perdre son titre de doyenné. Mais rassurez-vous, ce n’est pas un titre bancaire qui s’effondre.

Avec tous mes vœux pour une pleine reprise après l’effet Covid-19, je tiens à vous assurer de ma prière pour une belle croissance de vos communautés chrétiennes animées par l’Esprit de paix et d’amour.

Abbé Daniel Nahimana, doyen sortant.

 

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Abbé Charles NZEYIMANA

Jacques DELCOURT, diacre permanent.