La joie du déconfinement

La joie du déconfinement.

 

Le déconfinement rappelle une page de l’Enéide du grand poète Virgile relative à la guerre de Troie. L’armée grecque conduite par le roi Agamemnon, le sage Ulysse et le vaillant Achille ne parvenait pas à conquérir la grande Ilion malgré un siège de dix longues et pénibles années. Les Grecs font semblant de lever le siège et de prendre la mer. Ils laissent sur la plage déserte un immense cheval de bois offert aux dieux pour un auguste retour. Chez les Troyens, c’est l’euphorie générale.

« Nous, nous les croyions partis pour Mycènes à la faveur des vents.

Alors toute la Troade se libère d'une longue souffrance ». (En. II, 25-26)

Nous sommes comme ces Troyens qui exultent de joie, inconscients d’un autre danger qui guette. Ce n’est pas le retour du Covid-19 que nous avons à craindre le plus, mais une autre pandémie, ne touchant pas le corps mais l’esprit. J’ai nommé le racisme. Son foyer le plus ardent n’est plus en Asie mais en Amérique. Ce fléau pourrait, plus rapide que ne l’a été le premier, réactiver ses cellules dormantes disséminées au cœur des cinq continents.

A quoi cela nous servira-t-il de reprendre le culte public, après plus de douze semaines de jeûne eucharistique et de distanciation sociale, si nous ne sommes pas conscients de ce mal qui plonge ses racines dans notre histoire de chrétiens (antisémitisme et traite négrière) et dans nos pratiques d’un Occident conquérant (colonialisme, néocolonialisme, impérialisme) ?

Pour nous les croyants, les deux pandémies appellent à une vigilance sans faille, pour que, au sein de la crise, nous soyons les artisans d’un monde vraiment humain et solidaire, qui ne laisse pas tomber les faibles, les pauvres et les étrangers. Nous aurons alors réussi notre déconfinement pour retrouver, dans la joie, non plus l’ancien ordre des choses, mais une terre nouvelle.

 

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.

Abbé Charles NZEYIMANA

Jacques DELCOURT, diacre permanent.