Le pardon.

La joie du pardon.

 

Le pardon. Voilà un mot qui peut susciter en l’homme une grande variété de sentiments : peur, blessure, rancune, gêne, mauvais souvenir, …

 

Comme chapelain des Sanctuaires de Beauraing, je suis souvent disponible pour le sacrement du pardon. La plupart des personnes qui viennent se réconcilier avec Dieu en demandant la confession ont l’habitude de se confesser : ils viennent une fois par an, trois fois par an, chaque mois. De temps à autres, il y en a un qui ne s’est plus confessé depuis longtemps : 10 ans, 30 ans, … ou c’est la toute première fois !

La plupart de ces personnes sont gênées et ont un peu peur. Cela leur coûte de venir dire leurs péchés. Mais ils le font et le pardon qu’ils reçoivent dans ce sacrement leur donne la joie.

A la fin de ce temps de carême, nous méditerons que le Christ a souffert la passion et est mort sur la croix… pour nous libérer de nos péchés. Se confesser, c’est témoigner que Jésus est mort aussi pour mes péchés. A plusieurs endroits dans notre secteur, vous aurez l’occasion de recevoir le sacrement du pardon (voir lieux et dates à l’intérieur de ce feuillet).

 

 Abbé Chris BUTAYE, Curé  de Durbuy.

 

 

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.