La grâce d'une nouvelle année.

La grâce d’une nouvelle année.

 

Une détonation déchire la nuit. Une gerbe de lumières embrase le ciel. Il est minuit. Un superbe feu d’artifice scande les premières minutes de l’An.

2018 s’ouvre sur une note en mode majeur, augure de bonne santé, de prospérité, de paix et de bonheur.

Dissimulée derrière le canapé, comme réveillée par la soudaine agitation,  une enceinte marmonne une mélodie étrange aux accents de semonce : « C’est le Nouvel An. Qu’as-tu fait pour mériter de voir ce jour sacré ? Plusieurs ont souhaité vivre cet instant sublime mais ne l’ont pas pu ». Alors ma pensée s’envole vers tous ceux qui ne sont plus et qui, au premier janvier 2017, n’auraient jamais imaginé partir si tôt ! Et ceux qui resteront au bord du chemin sans atteindre la borne du Nouvel An 2019.

C’est une chance ou – pour emprunter le style de mes convictions religieuses – c’est une grâce qui nous est faite, à nous qui vivons encore aujourd’hui.

 

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.