Le reflet du miroir.

 

 

 

Le reflet du miroir.

 

Les élections américaines viennent de porter sur le devant de la scène une politique que beaucoup de citoyens européens réprouvent. Toute cette presse et tant de voix qui s’insurgent contre les décrets du président Trump ! Serait-ce le début d’un sursaut de conscience ?


    La question de l’immigration est très complexe, chacun en conviendra. Le défaut de Trump est de proposer les solutions les plus faciles – et partant les plus injustes.  En cela, il joue un rôle ingrat : dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. En effet, il est le reflet que le miroir nous renvoie de nos propres sociétés. Regardez. Nos politiques anti-migratoires. Nos centres fermés en vue d’une expulsion de gré ou de force. Nos murs dissuasifs aux enclaves espagnoles du Maroc. Nos barbelés de l’Europe de l’Est. Nos accords avec la Turquie pour qu’elle fasse barrage aux réfugiés syriens. Notre Méditerranée devenue un cimetière de migrants. Nous nous complaisons de plus en plus dans notre statut de citadelle assiégée.

En réagissant contre le modèle américain qui a déjà créé 11 millions de clandestins, nous apprenons alors à vaincre nos peurs de l’étranger et à développer le sens de l’hospitalité qui jadis contribua à l’édification de l’Europe Occidentale et du « Nouveau Monde ».

Sans cet effort d’intégration des flux migratoires, l’Occident aura signé sa propre décadence et l’ultime trahison de l’Evangile. Dès lors, toute protestation contre Trump ne sera que simple démagogie électoraliste.

 

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.