Quand vient l'heure du doute.

Jeudi dernier, 23 juin 2016, les Britanniques ont voté pour la sortie de l’Union Européenne, tournant le dos à une entreprise qui était si chère aux nations européennes sorties exsangues des deux guerres du 20ème siècle.

 

Après un parcours de plus de quarante ans, une bonne majorité des Britanniques se disent fatigués et déçus des efforts consentis pour la construction européenne.

 

Nous aurions tort de les juger car, par les temps qui courent, beaucoup de gens, un peu partout, sont assaillis par le doute. Oui, le doute s’installe dans nos sociétés. Il est sans nul doute le résultat des effets conjugués 1° de la crise économique qui n’en finit pas de creuser le fossé entre les classes sociales, 2° de la tension sécuritaire exacerbée par les menaces terroristes et le radicalisme en vogue et 3° de la pression migratoire accentuée par l’effondrement des pays du bassin méditerranéen comme la Libye et la Syrie.

 

Non seulement l’Europe doute d’elle-même, mais aussi les grandes nations comme les Etats-Unis d’Amérique qui nous offrent une campagne électorale des plus incertaines. Sans un leadership courageux, clairvoyant et honnête, capable de rallumer dans le cœur des gens le feu de la recherche d’un avenir commun, le projet de l’Union Européenne pourrait finir comme celui biblique de la tour de Babel. Quand vient l’heure du doute, où trouverons-nous les raisons d’espérer ? La question est particulièrement posée à tous ceux qui se disent croyants.

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.