DEVANT  LA  CRECHE.

D’après les Ecritures, celui qui vient de naître est le « Messie » : le Sauveur attendu depuis la nuit des temps, le Christ.

Plus tard, Jésus se présentera comme Fils bien-aimé de Dieu. Ses contemporains n’y croyant pas le mettront à mort pensant que c’est un blasphémateur !

Et il ressuscitera donnant ainsi la preuve qu’il était vraiment Fils de Dieu.

 

Pour le moment, nous ne voyons qu’un bébé, qui a impérativement besoin de sa mère pour survivre.

Comment Dieu peut-il devenir si petit, si faible ?

Pour le moment, nous ne voyons que de pauvres gens, Marie et Joseph, loin de leur maison, abandonnés de tous, sauf des pauvres bergers.

Comment Dieu peut-il naître chez des gens sans ressources au lieu de naître dans un palais de roi ?

Pour le moment, nous ne voyons qu’une crèche.

Comment faire pour ne pas passer à côté de Dieu en le prenant pour un mendiant, ou un sans-abri, ou un immigré sans ressources, ou un voyageur imprudent qui n’a pas fait réserver sa chambre ?

 

Noël, c’est ce retournement des choses. Le Dieu Très-Haut devient le Très-Bas. Dieu élève les humbles, il rejoint les petits. Il vient vivre comme un homme parmi les hommes, parmi les pauvres des pauvres.

 

Apprenons de Noël à ne mépriser aucun homme, si pauvre soit-il, si faible soit-il.

Apprenons de Noël à accueillir l’étranger, le laissé-pour-compte, le mendiant.

Apprenons de Noël cette simplicité de l’enfant de Bethléem qui fait de nous des frères et des sœurs devant Dieu. Et la paix de Dieu promise aux hommes de bonne volonté habitera nos cœurs.

 

JOYEUX NOËL  !

 

Abbé Daniel NAHIMANA.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.