L'Eglise, Corps du Christ.

Nous étions habitués à voir l’Eglise comme  un domaine réservé aux curés, où les fidèles laïcs viennent demander des services et n’ont qu’à écouter et obéir. Cette vision caricaturale a été démentie par Vatican II voilà déjà soixante ans mais elle reste vivace chez beaucoup de nos chrétiens. Lisons plutôt quelques extraits de Lumen Gentium, en son numéro 32, sur la dignité des laïcs comme membres du Peuple de Dieu :

 

«L’Église sainte, de par l’institution divine, est organisée et dirigée suivant une variété merveilleuse. « Car, de même qu’en un seul corps nous avons plusieurs membres et que tous les membres n’ont pas tous la même fonction, ainsi, à plusieurs, nous sommes un seul corps dans le Christ, étant chacun pour sa part, membres les uns des autres » (Rm 12, 4-5) »…

Il n’y a donc, dans le Christ et dans l’Église, aucune inégalité qui viendrait de la race ou de la nation, de la condition sociale ou du sexe, car « il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme, vous n’êtes tous qu’un dans le Christ Jésus » (Ga 3 ,28)…

Même si certains, par la volonté du Christ, sont institués docteurs, dispensateurs des mystères et pasteurs pour le bien des autres, cependant, quant à la dignité et à l’activité commune à tous les fidèles dans l’édification du Corps du Christ, il règne entre tous une véritable égalité ».

 

Mon souhait est que dans nos paroisses nous soyons les uns et les autres convaincus de cette vérité et que, laïcs et prêtres, nous puissions faire grandir une Eglise où les mots communion et collaboration prennent tout leur sens.

 

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.