Tous membres de l'Eglise.

Par le baptême, nous sommes tous membres de l’Eglise.

 

Le pape François – le Vatican ne veut pas qu’on l’appelle François Ier pour  éviter des confusions de nature historique – en moins de trois semaines, aura déjà conquis les cœurs.

Son style simple, volontairement dépouillé, son sourire et son visage rayonnant passent bien à la télévision.


On est étonné de constater que le monde des croyants et des non croyants s’intéresse à cet homme en blanc. Un journal belge qui d’habitude ne traitait pas  de questions  religieuses titrait avec gravité : « Pape François. Les chantiers qui l’attendent ».


C’est très touchant de constater comment les médias présentent ce bon septuagénaire élu à la tête d’un milliard deux cents mille chrétiens. Une grande sympathie est née envers cet Argentin issu de l’immigration italienne, ce missionnaire des quartiers pauvres de Buenos Aires.


Cependant, à force de cadrer son image et de la projeter à la face du monde, on risque d’oublier qu’il n’est pas tout puissant dans cette Eglise dont il est pourtant le pasteur suprême. Certains vont jusqu’à dire qu’il est le dernier monarque absolu de la planète. C’est ne pas comprendre le fonctionnement de l’Institution qu’est l’Eglise.


Depuis Vatican II, on aime insister sur le fait que nous sommes tous membres de l’Eglise et que les divers ministères, celui de l’apôtre Pierre compris, sont des « services » pour la croissance de l’Eglise et le témoignage de l’Evangile.


Le pape seul n’apportera aucun changement substantiel si la base ne veut pas s’impliquer. Chrétiens de tous les pays, comprenez quelle est votre place dans l’Eglise. On a besoin de votre avis et de votre engagement.

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Doyen.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.