Habemus Papam.

« Nous allons faire ensemble

un chemin de fraternité, d’amour et de confiance ».

 

Enfin, il est là, le nouveau pape. Après un conclave qui s’est très vite constitué une majorité des deux-tiers. En découvrant le nouvel élu, on comprend l’évidence du choix : la figure du cardinal de Buenos Aires en a édifié beaucoup parmi les cardinaux électeurs. Jorge Mario BERGOLIO, jésuite en son état, est un pasteur proche des pauvres dans son Argentine natale. Il surprend par sa prière : celle des petits et des pauvres ; par ses références : saint François d’Assise ; par sa simplicité : s’incliner en silence devant le peuple pour implorer son intercession ; par son agenda : sa première journée papale sera consacrée à la Vierge Marie.

« Les cardinaux chargés de donner un évêque à l’Eglise de Rome sont allés le prendre presqu’au bout du monde », déclare le pape en se présentant aux Romains. Le centre de gravité de la chrétienté n’est plus en Europe, mais dans un pays du Tiers-Monde où Evangile rime avec fraternité, amour et confiance. C’est le chemin que nous propose ce successeur de Pierre, le Galiléen martyrisé à Rome, ce fils de saint Ignace, cet ami du Pauvre d’Assise, et, par-dessus tout, ce disciple du Christ. Du haut de ses 76 ans, il pourrait nous réserver, au cours d'un bref pontificat, de très belles surprises. Ne boudons pas notre plaisir.

 

Vive François Ier !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.