sam.

05

mai

2018

Sacré mois d'avril 2018 !

 

 

Sacré mois d’avril 2018 !

 

 Ce mois avait commencé avec la fête de Pâques, un premier avril qui n’était pas un poisson d’avril mais ouvrait la chasse aux œufs ! Dans nos paroisses, certains arboraient, en plus de l’œuf, le symbole du poisson qui, dans l’antiquité chrétienne, identifiait les chrétiens.

 

Un mois d’avril plein de surprises. La guerre de Syrie sort ses dernières cartouches et l’on soupçonne le président syrien d’avoir eu recours à des bombes chimiques. Les Etats-Unis, le Royaume Uni et la France, voulant sanctionner cet acte ignoble, opèrent des frappes (de missiles et pas de bâton : on évite de le préciser) contre les installations chimiques syriennes.

 

A l’opposé de cette escalade de violences, le président nord-coréen surprend le monde en serrant la main de son traditionnel ennemi sud-coréen. Dans un élan d’humanité, il promet de démanteler son arsenal nucléaire et de poursuivre les démarches de réconciliation.

 

Chez nous, c’est plutôt la colère et l’indignation après qu’une octogénaire de Barvaux a été cambriolée en pleine nuit par des individus non encore identifiés. Et pour terminer ce mois, le décès inopiné de Pascal Noirhomme, un jeune aux talents multiples, laisse la population sans voix.

 

Nous retiendrons heureusement les belles images des enfants qui ont célébré leur communion et d’autres qui ont fait leur profession de foi et les nombreux nouveau-nés qui ont été présentés au baptême.

 

Passe le mois d’avril et que vienne le mois de mai qui nous apportera, pour sûr, des fleurs et du soleil. Pour nous les catholiques, c’est le mois de Marie. Qu’il nous confirme dans la confiance en la vie par les éclats du printemps. Qu’il affermisse notre engagement pour une cohabitation internationale pacifique.

 

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

mar.

03

avril

2018

Des valeurs chrétiennes ?

Des valeurs chrétiennes ?

 

Tiens, voilà une belle et grande troupe scoute qui vient à la messe. Et en plus un Patro entier ! Le curé des lieux ne se sent plus de joie et court vers les responsables pour qu’ils viennent dire au micro pourquoi ils sont venus.
Deux jeunes gens viennent exprimer le pourquoi de leurs présences : « Nous sommes ici, parce que nous avons des valeurs chrétiennes ».
C’est chouette, ça !

Pas le temps d’avoir une discussion philosophique avec eux. Qu’est-ce qu’une «valeur chrétienne » ? La question vaut la peine d’être posée. Sommes-nous seulement chrétiens parce que nous aurions des valeurs particulières ? Si, oui ! Lesquelles ? On pourrait, c’est exact, imaginer que la vie du baptisé a une saveur particulière mais ne sont-ce que les valeurs qui sont la source de notre … foi ?

Ah ! La foi… C’est Jésus, une personne, qui est au cœur de notre vie ! C’est le ressuscité qui nous donne de vivre la Charité qui ouvre à de belles valeurs. Nous louons Dieu ! Nous rendons grâce au Fils incarné ! Nous sommes mus par la force de l’Esprit.

Nous rencontrons ce Père de tendresse à travers les sacrements, la prière ! A travers les plus petits, par les assemblées réunies en son nom aussi.
Nous sommes dans le temps pascal : cinquante jours pour chanter l’Alléluia de Pâques : pour le Christ, pour les hommes qui ont de la valeur.

 

Jacques DELCOURT, Diacre.

 

 

jeu.

01

mars

2018

Le pardon.

La joie du pardon.

 

Le pardon. Voilà un mot qui peut susciter en l’homme une grande variété de sentiments : peur, blessure, rancune, gêne, mauvais souvenir, …

 

Comme chapelain des Sanctuaires de Beauraing, je suis souvent disponible pour le sacrement du pardon. La plupart des personnes qui viennent se réconcilier avec Dieu en demandant la confession ont l’habitude de se confesser : ils viennent une fois par an, trois fois par an, chaque mois. De temps à autres, il y en a un qui ne s’est plus confessé depuis longtemps : 10 ans, 30 ans, … ou c’est la toute première fois !

La plupart de ces personnes sont gênées et ont un peu peur. Cela leur coûte de venir dire leurs péchés. Mais ils le font et le pardon qu’ils reçoivent dans ce sacrement leur donne la joie.

A la fin de ce temps de carême, nous méditerons que le Christ a souffert la passion et est mort sur la croix… pour nous libérer de nos péchés. Se confesser, c’est témoigner que Jésus est mort aussi pour mes péchés. A plusieurs endroits dans notre secteur, vous aurez l’occasion de recevoir le sacrement du pardon (voir lieux et dates à l’intérieur de ce feuillet).

 

 Abbé Chris BUTAYE, Curé  de Durbuy.

 

 

ven.

02

févr.

2018

Le mercredi des cendres à la Saint-Valentin.

Le mercredi des cendres à la Saint-Valentin !

 

Dans quelques jours, nous entamerons le temps de Carême, ce temps de quarante jours qui nous prépare à la grande fête de Pâques. Pâques tombe cette année au … premier avril ! Drôle de date ! Et le Carême commence       le … 14 février. Oui, le mercredi des cendres sera vécu à la Saint-Valentin !

 

Quel contraste : les visages sombres des fidèles face aux visages rayonnants des amoureux. Le noir des cendres face au rouge vif du cœur. La mort évoquée par les cendres face à la vie du cœur qui bat. Tout semble opposer le mercredi des cendres et la Saint-Valentin ! Tout ?

 

Il y a une caractéristique qui unit le mercredi des cendres et la Saint Valentin. Etonnamment, c’est … « l’amour, prêt au sacrifice. » Pour l’amour à la Saint-Valentin, pas besoin d’explication. Pour le mercredi des cendres par contre !

 

Le mercredi des cendres est un jour de jeûne. Une journée où on renonce à manger normalement, pas parce que l’Eglise l’impose, mais parce que l’Eglise le propose, comme expression de l’amour de Dieu. Un sacrifice … comme un amoureux qui est prêt à tout faire (ou laisser) pour son amant.

Le 14 février, les amoureux vont se retrouver au restaurant pour profiter de la gastronomie ; les fidèles vont manger sobrement ce jour-là. Oui, un contraste … mais avec un motif commun : l’amour !

 

Abbé Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.

 

 

sam.

06

janv.

2018

La grâce d'une nouvelle année.

La grâce d’une nouvelle année.

 

Une détonation déchire la nuit. Une gerbe de lumières embrase le ciel. Il est minuit. Un superbe feu d’artifice scande les premières minutes de l’An.

2018 s’ouvre sur une note en mode majeur, augure de bonne santé, de prospérité, de paix et de bonheur.

Dissimulée derrière le canapé, comme réveillée par la soudaine agitation,  une enceinte marmonne une mélodie étrange aux accents de semonce : « C’est le Nouvel An. Qu’as-tu fait pour mériter de voir ce jour sacré ? Plusieurs ont souhaité vivre cet instant sublime mais ne l’ont pas pu ». Alors ma pensée s’envole vers tous ceux qui ne sont plus et qui, au premier janvier 2017, n’auraient jamais imaginé partir si tôt ! Et ceux qui resteront au bord du chemin sans atteindre la borne du Nouvel An 2019.

C’est une chance ou – pour emprunter le style de mes convictions religieuses – c’est une grâce qui nous est faite, à nous qui vivons encore aujourd’hui.

 

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

La Semaine Sainte.

Nous allons vivre une semaine sainte toute spéciale avec un nouveau pape qu'on est en train de nous préparer à Rome. Les cloches s'en iront bientôt là-bas pour être de la partie. Le monde entier retient son souffle ...

 

(Lire plus...)

 

La démission du pape Benoît XVI

La récente annonce de la démission du pape n’a laissé personne indifférent. L'événement est inédit et suscite la curiosité. Chacun y va de son commentaire.


Lire plus

Le pape démissionne

Très grosse surprise, en cette journée du 11 février 2013 !

Très belle surprise, faut-t-il dire, en cette fête de Notre-Dame de Lourdes.


Merci, Benoît XVI ! 

 

(Lire plus...)

 

Les célébrations du mercredi des cendres

C'est une tradition encore vivante dans nos régions, le fait d'aller recevoir sur son front les cendres au début du carême.


L'imposition des cendres nous vient des traditions juives. La forme simplifiée - une marque au front - remonte au XIème siècle de notre ère.

 

Pour ne pas perdre cette belle cérémonie d'entrée en carême, venez aux célébrations de ce mercredi 13 février 2013.

 

 

BARVAUX

DURBUY

TOHOGNE

PETIT-HAN

 

 

 

 

09H30

19H00

19H00

18H00

18H00

 

 

 

 

Le chemin de la conversion.

 

 

On connaît la fameuse phrase de Jésus face aux pharisiens qui voulaient lapider la femme adultère : « Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre » (Jn 8, 7). Notre réaction fuse immédiatement : Ah, ces salauds !

 

(Lire la suite)

Au seuil d'une année nouvelle.

Dernièrement, la rumeur a couru comme quoi le 21 décembre 2012 devait être la fin du monde, selon les calculs d’un calendrier maya. Nos contemporains, en bons philosophes, n’ont pas cédé à la panique.  [Lire plus]

 

Chante Noël, chante pour Dieu.

En préparant Noël, je n’ai pas résisté au plaisir de télécharger un vieil album de Littleton intitulé « John Littleton chante Noël ». J’aime cette voix puissante et tendre qui révèle une foi engagée.  [Lire plus]

Décès.

Nous venons d'apprendre le décès de Daniel Libbrecht, frère de notre ancien doyen Patrick. Le décès est survenu en France. Les funérailles ont été célébrées jeudi le 13 decembre 2012.

Qu'il repose en paix !

Nos sincères condoléances à l'abbé Patrick.

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.