sam.

03

nov.

2018

"Soyez dans la joie et l'allégresse".

« Soyez dans la joie et l’allégresse »

 

Le pape François a adressé au peuple chrétien une exhortation l’appelant à la sainteté dans le monde actuel.

 

Ils sont allés de l’avant et ils ont plu au Seigneur.

Nous sommes enveloppés « d’une si grande nuée de témoins » (12, 1), écrit-il,  qui nous encouragent à ne pas nous arrêter en chemin, qui nous incitent à continuer de marcher vers le but. Et parmi eux, il peut y avoir notre propre mère, une grand-mère ou d’autres personnes proches (cf. 2 Tm 1, 5). Peut-être leur vie n’a-t-elle pas toujours été parfaite, mais, malgré des imperfections et des chutes, ils sont allés de l’avant et ils ont plu au Seigneur.

 

La sainteté de la porte d’à côté.

 

J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieuses âgées qui continuent de sourire. Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté de l’Église militante. C’est cela, souvent, la sainteté ‘‘de la porte d’à côté’’, de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou, pour employer une autre expression, ‘‘la classe moyenne de la sainteté’.

Cependant, ce que je voudrais rappeler par la présente Exhortation, c’est surtout l’appel à la sainteté que le Seigneur adresse à chacun d’entre nous, cet appel qu’il t’adresse à toi aussi : « Vous êtes devenus saints car je suis saint » (Lv 11, 44 ; cf. 1 P 1, 16).

 

 

Retranscrit par l’abbé Daniel Nahimana, Doyen de Barvaux.

sam.

06

oct.

2018

Le cri du cœur du pape François.

Le cri du cœur du pape François.

 

 

Nous étions en vacances lorsque le pape François a confié au monde sa douleur devant les nombreux cas de pédophilie dans l’Eglise. Le document que j’appellerais « cri du cœur du pape » a été publié le 20 août 2018. Jugez vous-mêmes de la teneur du message d’après ce paragraphe par lequel s’ouvre « La lettre du pape François au peuple de Dieu » !

 

« Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui »

(1 Cor 12,26).

 

Ces paroles de saint Paul résonnent avec force en mon cœur alors que je constate, une fois encore, la souffrance vécue par de nombreux mineurs à cause d’abus sexuels, d’abus de pouvoir et de conscience, commis par un nombre important de clercs et de personnes consacrées. Un crime qui génère de profondes blessures faites de douleur et d’impuissance, en premier lieu chez les victimes, mais aussi chez leurs proches et dans toute la communauté, qu’elle soit composée de croyants ou d’incroyants. Considérant le passé, ce que l’on peut faire pour demander pardon et réparation du dommage causé ne sera jamais suffisant. Considérant l’avenir, rien ne doit être négligé pour promouvoir une culture capable non seulement de faire en sorte que de telles situations ne se reproduisent pas mais encore que celles-ci ne puissent trouver de terrains propices pour être dissimulées et perpétuées. La douleur des victimes et de leurs familles est aussi notre douleur ; pour cette raison,   il est urgent de réaffirmer une fois encore notre engagement pour garantir la protection des mineurs et des adultes vulnérables.    

Au cours d’une récente audience, il disait à ce propos : « Nous vivons dans un contexte où la barque de l’Église est affrontée à des vents contraires et violents, à cause notamment des fautes graves commises par certains de ses membres ».

Nous ne sommes pas des « super héros », précise-t-il, mais des hommes humbles qui sont encore nombreux à bénéficier de la grâce de la fidélité au Christ.

 « Notre mission en tant que ministres de l’Église est, aujourd’hui comme hier, de témoigner de la force de la Résurrection dans les blessures de ce monde. Ainsi nous sommes appelés à avancer humblement sur le chemin de la sainteté, en aidant les disciples de Jésus-Christ à répondre à leur propre vocation baptismale, pour qu’ils soient toujours davantage missionnaires, témoins de la joie de l’Évangile ».

Et la lettre se terminait par ces mots prophétiques : « Que l’Esprit Saint nous donne la grâce de la conversion et l’onction intérieure pour pouvoir exprimer, devant ces crimes d’abus, notre compassion et notre décision de lutter avec courage ».

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

mar.

11

sept.

2018

AVANCONS...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avançons …

 

Comme annoncé dans « Les échos de nos clochers » du mois de juillet, une nouvelle année de catéchèse se profile avec la rentrée scolaire de ce 3 septembre.

Ce temps de « vacance » nous a donné de vivre un peu autrement, sans abandonner ce qui nous a grandis l’an passé.

Notre chemin de foi n’est pas mis en veilleuse non plus durant « les congés », il se vit plus personnellement.

Cependant, comment suivre Jésus et prendre sa route sans l’approcher pour le connaître ?

 

« Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. …Et comment croiraient-ils en lui, sans l'avoir entendu? Et comment l'entendraient-ils, si personne ne le proclame? » (Rm 10,10.14).

 

L’approche de Jésus et de la foi chrétienne est déjà faite à partir de la naissance, et surtout du baptême. Quand on voit chez soi le crucifix, quelque image de saint(e), quand on est souvent signé(e) par les siens du signe de la croix et qu’on apprend petit à petit à le faire sur soi et sur les autres, et puis l’âge venu, on n’entend pas seulement prier, mais on récite avec les autres les prières communes comme le Notre Père, le Je vous salue Marie, le Gloire au Père, quand on est avec eux à l’Eucharistie du dimanche… 

 

Et puis quand vient l’envie d’en savoir plus et qu’on demande : pourquoi ceci ? pourquoi cela? …

 

C’est l’âge de l’école primaire qui ouvre aussi au cours de religion, et c’est le moment où commence la catéchèse. Les catéchistes viennent appuyer ce qui a été commencé par les parents – par l’exemple et par la parole – et par l’école, en l’approfondissant, en l’enrichissant.

 

Tout cela demande beaucoup de courage et de patience, beaucoup d’amour pour les enfants qui ont le droit d’être informés et éduqués.

Merci à vous, chers parents, d’inscrire sans tarder vos enfants auprès des prêtres référents, des catéchistes, à l’aide du formulaire à disposition, en ligne sur le site du doyenné (www.doyennedebarvaux.org), dans les églises à l’occasion des célébrations du week-end.

Nous comptons sur votre collaboration dans la catéchèse de vos enfants.

 

Merci à vous, chrétiens des communautés de vous soucier de passer les informations autour de vous : familles, voisinages, etc.

Si vous êtes volontaires pour participer à l’équipe des catéchistes, venez nous rejoindre. Vous serez les bienvenus.

 

Les inscriptions se font dès la rentrée et se clôtureront le  23 septembre.

Une rencontre des parents est prévue le jeudi 27 septembre. Le lieu et l’heure vous seront communiqués lors de l’inscription.

Un grand rassemblement réunira enfants, familles et communautés le week-end du 13/14 octobre.

La composition des groupes est confiée au soin de l’équipe des catéchistes.

 

                                             Cheminons ensemble !

                                        Vos prêtres et catéchistes.

 

 

jeu.

19

juil.

2018

La réforme du catéchisme suit son cours.

C’est utile à savoir pour les jeunes parents. On ne fait plus le caté comme hier. Dans le passé, vous présentiez votre enfant en deuxième primaire pour recevoir la première communion. Désormais, ce ne sera plus possible.

Dans plusieurs doyennés du diocèse de Namur, les inscriptions se font dès la première année primaire. Toute l’Eglise en Wallonie va dans ce sens. Dans notre doyenné, la réforme suit son cours. Les premiers viennent de franchir l’étape de la première communion. Ils entrent en quatrième et continuent à fréquenter le caté. En cinquième ils seront confirmés. C’est toute une vision que nous appelons « chemins de l’initiation chrétienne » !

Le parcours proposé aux enfants engage aussi les parents qui sont régulièrement invités aux célébrations des temps forts. Il engage également les  communautés paroissiales qui accueillent les enfants non comme des étrangers mais comme leur Eglise de demain.

Cette année 2018-2019, les inscriptions se feront à partir du lundi 10 septembre et seront clôturées le dimanche 23. Il suffira d’appeler les prêtres (voir les coordonnées en page 2 de ce bulletin) ou de se présenter aux heures et lieux de permanence (bulletin de septembre) ou de compléter une fiche en ligne (sur le site du doyenné, voir en dernière page).

Nous vous souhaitons de bonnes vacances et à très bientôt !

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

mar.

05

juin

2018

En toute fraternité !

En toute fraternité !

 

C’est une première dans la région ! Des paroissiens, parmi les plus actifs, se sont retrouvés au presbytère de Durbuy pour résoudre un problème inédit.

Nous avons, sur la commune de Durbuy, vingt-deux clochers qui ne veulent pas fermer leurs portes. Il a fallu se concerter, palabrer à l’ombre du château sous le regard étonné de l’anticlinal. Huit paroisses n’ont plus de prêtre et souhaitent garder douze messes par mois en attendant l’improbable nomination d’un nouveau curé. Les quatorze paroisses restantes se mettent d’accord pour céder chacune une ou deux messes à celles qui n’en ont pas.

Après de longues tractations – au marché des messes, diraient les moins délicats – tout le monde sort gagnant. Les huit paroisses de l’Aisne ne seront pas privées d’eucharistie.

Cette belle collaboration nous rappelle que nous sommes en marche vers l’unité pastorale qui regroupera toutes les paroisses de la commune de Durbuy et celles de Bonsin et Chardeneux. Nous n’envisageons pas la fusion des paroisses mais la coresponsabilité devant notre mission commune d’être des témoins du Christ. Nous voulons développer un esprit de concertation, de partage et d’entraide entre nos clochers pour être à même de communiquer à nos contemporains la joie de l’évangile.

Notre séance qui s’annonçait houleuse s’est terminée en toute fraternité, signe d’une nouvelle manière de vivre sous nos clochers et dans nos villages.

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

La Semaine Sainte.

Nous allons vivre une semaine sainte toute spéciale avec un nouveau pape qu'on est en train de nous préparer à Rome. Les cloches s'en iront bientôt là-bas pour être de la partie. Le monde entier retient son souffle ...

 

(Lire plus...)

 

La démission du pape Benoît XVI

La récente annonce de la démission du pape n’a laissé personne indifférent. L'événement est inédit et suscite la curiosité. Chacun y va de son commentaire.


Lire plus

Le pape démissionne

Très grosse surprise, en cette journée du 11 février 2013 !

Très belle surprise, faut-t-il dire, en cette fête de Notre-Dame de Lourdes.


Merci, Benoît XVI ! 

 

(Lire plus...)

 

Les célébrations du mercredi des cendres

C'est une tradition encore vivante dans nos régions, le fait d'aller recevoir sur son front les cendres au début du carême.


L'imposition des cendres nous vient des traditions juives. La forme simplifiée - une marque au front - remonte au XIème siècle de notre ère.

 

Pour ne pas perdre cette belle cérémonie d'entrée en carême, venez aux célébrations de ce mercredi 13 février 2013.

 

 

BARVAUX

DURBUY

TOHOGNE

PETIT-HAN

 

 

 

 

09H30

19H00

19H00

18H00

18H00

 

 

 

 

Le chemin de la conversion.

 

 

On connaît la fameuse phrase de Jésus face aux pharisiens qui voulaient lapider la femme adultère : « Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre » (Jn 8, 7). Notre réaction fuse immédiatement : Ah, ces salauds !

 

(Lire la suite)

Au seuil d'une année nouvelle.

Dernièrement, la rumeur a couru comme quoi le 21 décembre 2012 devait être la fin du monde, selon les calculs d’un calendrier maya. Nos contemporains, en bons philosophes, n’ont pas cédé à la panique.  [Lire plus]

 

Chante Noël, chante pour Dieu.

En préparant Noël, je n’ai pas résisté au plaisir de télécharger un vieil album de Littleton intitulé « John Littleton chante Noël ». J’aime cette voix puissante et tendre qui révèle une foi engagée.  [Lire plus]

Décès.

Nous venons d'apprendre le décès de Daniel Libbrecht, frère de notre ancien doyen Patrick. Le décès est survenu en France. Les funérailles ont été célébrées jeudi le 13 decembre 2012.

Qu'il repose en paix !

Nos sincères condoléances à l'abbé Patrick.

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.