mer.

04

mars

2020

Le carême : 40 jours pour se (re)trouver.

Le Carême : 40 jours pour se (re)trouver.

 

« Quel calme ! », disons-nous lorsque nous nous trouvons à la campagne ou assis dans un jardin, ou tout simplement lorsque, tous les enfants au lit, le silence retrouve sa place dans la maison. Le calme finirait par devenir un luxe à notre époque : des flots d’images et de sons se déversent en continu sans que nous les ayons sollicités ; nous courons après le temps toujours trop court ; nous nous pressons dans les magasins et les transports en commun, nous sommes toujours sur la brèche. On est débordés…

 

Est-ce bien cela, la vie que nous désirons vraiment ? Est-ce bien cela, notre aspiration profonde ?...

 

Le temps de carême peut être, si nous le voulons, ce moment où nous nous débarrassons de ce qui encombre nos vies et nos cœurs. Un temps d’éloignement intérieur : nous continuerons à mener notre vie quotidienne avec le même souci de bien faire, mais sans nous y engloutir. Dans l’espace intérieur ainsi libéré, nous pourrons alors reconnaître et accueillir la Présence et la Parole qui déjà l’habitent. Si nous consentons à nous en remettre à elles, si nous renonçons à tout maîtriser, si nous parvenons à laisser se dire ce qui nous chante et pleure en nous, alors la divine tendresse pourra continuer son œuvre créatrice et nous serons, au cœur de notre monde incertain et traversé de douleurs, greffés sur la Vie assez forte pour passer toutes les morts.

Myriam Tonus.

Carême 2020

 

 

jeu.

30

janv.

2020

L'entrée en carême.

Entrée en carême.

 

Ce mois de février qui commence avec la Chandeleur terminera avec l’ouverture du carême. Le 26 février sera le mercredi des cendres, rite par lequel les catholiques entrent en carême.

 

Le Carême est le temps de préparation à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne et célébration de la victoire du Christ ressuscité. La Semaine sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix et culmine dans la grande Veillée Pascale.  Pâques devenant ainsi l’événement fondateur du Christianisme.

 

« Si le Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est vide, et vide aussi votre foi »    (1 Cor 15, 14).

Le temps du Carême est une opportunité offerte pour refonder notre foi. Mais qu’est-ce la foi sans les œuvres? Notre foi nous pousse vers un engagement social dans le partage, la solidarité, la justice et l’amour du prochain. 

 

En somme, il nous est demandé de rendre compte de notre foi. Comme nous le recommande saint Pierre : “Soyez toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous” (1Pierre 3, 15). Le meilleur témoignage de la foi passe par l’écoute, la bienveillance et le partage.

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

dim.

05

janv.

2020

Le jour de l'an.

Le jour de l’an.

 

La Terre, dans sa course folle, à travers l’immensité du firmament, venait de franchir un cap, une ligne immatérielle imaginée par le génie humain. Tous ses habitants attendaient l’instant magique avec ferveur. Et l’on entendit par toute la terre s’élever une clameur : « Bonne année » ! Des gerbes de feu jaillissaient de partout, saluant la nouvelle année. 

Merveille ! A l’annonce de l’événement, les armes se turent, les querelles furent oubliées et toutes les affaires suspendues. La paix envahit les cœurs.

Avec une tendresse retrouvée, les gens se souhaitaient mutuellement toutes sortes de bons vœux !

Le jour de l’an est sans nul doute une des plus belles inventions de l’esprit humain.

 

C’est ainsi que Moïse apprit aux Anciens du peuple la formule du jour et ses paroles de bénédiction :

 

Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël : “Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !”(Nombres 6, 23-26).

 

La rédaction des Echos de Nos Clochers a le plaisir de vous présenter ces vœux bibliques : Que le Seigneur vous apporte la paix !

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

 

ven.

06

déc.

2019

I have a dream !

I have a dream !

 

« I have a dream ! dit Dieu. J'ai fait le rêve que les hommes ne me laissaient plus seul, tout là-haut, dans mon ciel. Comme ils tardaient à me faire signe, je me suis invité chez eux. J'ai décidé de naître. »

Et Dieu a trouvé Marie, qui a accueilli son Fils en elle, cet enfant venu d'ailleurs, qu'elle a porté pendant neuf mois. C'était son "Avent" à elle. Le temps où, comme toutes les mamans du monde, elle a changé ses habitudes, mené une vie plus équilibrée, plus saine. Parce qu'il était là, en elle. Parce que tout ce qu'elle faisait, il le faisait, avec elle.

Et Joseph aussi était là, un peu décontenancé, mais qui les aimait, sa femme et son futur bébé. Joseph qui, de son atelier, regardait, émerveillé, le corps de Marie se transformer. C'était son "Avent" à lui. Le temps d'accepter sa paternité, sa responsabilité de faire grandir et s'épanouir leur enfant parmi les hommes de son temps.

Ainsi, l'Avent est à Noël ce que la grossesse est à la naissance. Le temps de l'Avent, c'est, en quelque sorte, le temps, pour chacun des disciples de Jésus, de s'accepter "mère-porteuse" ou "père-porteur" de Jésus Christ parmi les hommes d'aujourd'hui.

René Roquet

 

 

jeu.

14

nov.

2019

L'Eglise de demain.

 

L’Eglise de demain.

 

L’église Saint-Nicolas de Durbuy était en travaux depuis mai dernier. A la fin de ce mois d’octobre, elle va être réouverte au culte. Une très belle réalisation menée par le Service technique provincial, financée par la Commune en ce qui concerne les travaux effectués sur la structure du bâtiment, les peintures intérieures et par la Fondation Notre-Dame del Cherra (Durbuy-Vieille-Ville) pour ce qui est des aménagements, du nouvel éclairage, de la sécurité anti-intrusions.

C’est une grande joie pour les paroissiens, une fierté pour tout le Secteur pastoral de Durbuy et une nouvelle opportunité pour le secteur touristique.

Nous adressons toutes nos félicitations et un vibrant merci à tous les acteurs de cette importante rénovation.

L’on pourrait se demander : pourquoi tous ces travaux pour une église ?  Depuis quelques années, le diocèse de Namur et toute l’Eglise de Belgique s’interrogent sur ce que sera l’Eglise de demain. Vous avez peut-être déjà entendu parler de Chantier Paroissial. Eh bien, vous y êtes ! Quel est le rôle que l’Eglise peut encore jouer dans nos villes et villages ? Avec quels moyens et dans quel esprit ? Pour répondre à ces questions, on se tourne vers la structure dite « paroisse ». Le pape François la décrit en ces termes :

« La paroisse est présence ecclésiale sur le territoire, lieu de l’écoute de la Parole, de la croissance de la vie chrétienne, du dialogue, de l’annonce, de la charité généreuse, de l’adoration et de la célébration. À travers toutes ses activités, la paroisse encourage et forme ses membres pour qu’ils soient des agents de l’évangélisation. Elle est communauté de communautés, sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire » (La joie de l’Evangile, n°28).

Voilà ce que sera notre paroisse et notre église ! Et pour bien commencer, nous allons l’inscrire au réseau européen des Eglises Ouvertes*.

 

Abbé Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen de Barvaux.

 

*openchurches.eu/fr

Photo : Eglise de Durbuy, intérieur.

 

La Semaine Sainte.

Nous allons vivre une semaine sainte toute spéciale avec un nouveau pape qu'on est en train de nous préparer à Rome. Les cloches s'en iront bientôt là-bas pour être de la partie. Le monde entier retient son souffle ...

 

(Lire plus...)

 

La démission du pape Benoît XVI

La récente annonce de la démission du pape n’a laissé personne indifférent. L'événement est inédit et suscite la curiosité. Chacun y va de son commentaire.


Lire plus

Le pape démissionne

Très grosse surprise, en cette journée du 11 février 2013 !

Très belle surprise, faut-t-il dire, en cette fête de Notre-Dame de Lourdes.


Merci, Benoît XVI ! 

 

(Lire plus...)

 

Les célébrations du mercredi des cendres

C'est une tradition encore vivante dans nos régions, le fait d'aller recevoir sur son front les cendres au début du carême.


L'imposition des cendres nous vient des traditions juives. La forme simplifiée - une marque au front - remonte au XIème siècle de notre ère.

 

Pour ne pas perdre cette belle cérémonie d'entrée en carême, venez aux célébrations de ce mercredi 13 février 2013.

 

 

BARVAUX

DURBUY

TOHOGNE

PETIT-HAN

 

 

 

 

09H30

19H00

19H00

18H00

18H00

 

 

 

 

Le chemin de la conversion.

 

 

On connaît la fameuse phrase de Jésus face aux pharisiens qui voulaient lapider la femme adultère : « Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre » (Jn 8, 7). Notre réaction fuse immédiatement : Ah, ces salauds !

 

(Lire la suite)

Au seuil d'une année nouvelle.

Dernièrement, la rumeur a couru comme quoi le 21 décembre 2012 devait être la fin du monde, selon les calculs d’un calendrier maya. Nos contemporains, en bons philosophes, n’ont pas cédé à la panique.  [Lire plus]

 

Chante Noël, chante pour Dieu.

En préparant Noël, je n’ai pas résisté au plaisir de télécharger un vieil album de Littleton intitulé « John Littleton chante Noël ». J’aime cette voix puissante et tendre qui révèle une foi engagée.  [Lire plus]

Décès.

Nous venons d'apprendre le décès de Daniel Libbrecht, frère de notre ancien doyen Patrick. Le décès est survenu en France. Les funérailles ont été célébrées jeudi le 13 decembre 2012.

Qu'il repose en paix !

Nos sincères condoléances à l'abbé Patrick.

Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen
Daniel NAHIMANA, Curé-Doyen

Chris BUTAYE, Curé de Durbuy.

Abbé Charles NZEYIMANA

Jacques DELCOURT, diacre permanent.